P1160935

Vos enfants sont des artistes ! De vrais artistes, en fait, dans tous les domaines. Les murs de l’école en témoignent, puisque leurs œuvres sont exposées et méritent sincèrement qu’on y prête attention.

Il y a quelques semaines, les noms d’Edgar Degas (France), Piet Mondrian (Pays-Bas), Edvard Munch (Norvège), Vassily Kandinsky (Russie) ou Claude Monnet (France) leur étaient probablement encore totalement inconnus : aujourd’hui, vos enfants s’inspirent de leurs œuvres majeures pour créer leur propre univers artistique, « à la manière de », mais avec une vraie personnalité et un authentique caractère.

En cours d’art, avec Michelle, les thèmes suivants, par exemple, ont été abordés :

  • la perspective
  • l’éventail des couleurs
  • les oppositions chromatiques
  • le relief
  • le crayonné
  • les proportions
  • le pliage et le collage
  • le modélisme (vous avez peut-être récupéré fin décembre le Christmas Castle réalisé par votre enfant)
  • la sculpture sur terre glaise
  • la géométrie / les volumes / l’occupation de l’espace

tout en s’inspirant d’œuvres célèbres des plus grands artistes. Ainsi, par exemple, une variation sur Le cri, la toile de Munch, a été réalisée par plusieurs élèves qui y ont mis tout leur humour et tout leur univers pour rendre des œuvres drôles et colorées. On y croise donc à la place de l’homme qui crie Mickey, Minnie, un Minion en robe rouge vif poursuivi par des citrouilles carnivores affamées, ou encore le Joker en fuite et Batman à ses trousses, dont l’immense marque déchire un ciel orange…

Dans leur cahier d’art, sorte d’épais grimoire rempli d’incroyables œuvres toutes différentes, les élèves du CM2 ont travaillé sur la grâce et la légèreté des danseuses de Degas, qu’ils ont reproduites en pleine page : on retrouve le détail des tutus, les lacets, la fluidité et les couleurs, l’équilibre fragile des personnages et du décor, le mouvement… Mais ce grand cahier d’art recèle d’autres trésors, dont une représentation picturale très graphique, des bâtiments aux formes très aiguës et tranchantes, dans des tons très sombres de gris ou d’anthracite, mis en relief par des couleurs en opposition dans le spectre chromatique. Ainsi, la nuit bleue, jaune ou vermillon tranche avec les fenêtres orange, vert pomme ou roses, pour un résultat architectural vraiment saisissant.

Dans le couloir, vous trouverez aussi l’exposition My Dreamhouse project des élèves du CE2. Soucieux d’écologie, de nombreux élèves ont opté pour une maison idéale dans les arbres, équipées d’escaliers en colimaçon, flottant au-dessus des cimes comme de grands paquebots de bois. D’autres ont réalisé un projet ultra moderne digne du Corbusier ou Mies van der Rohe, aux lignes précises et épurées, en choisissant des matériaux représentant des textures adaptées à leur vision. Chaque architecte en herbe a décrit son projet en anglais, avec un sens du détail qui vous étonnera.

Nous vous proposons ensuite de faire un saut avec les élèves du CM1 et Sylvie dans quelque jungle fantastique, où les animaux sont faits de « mosaïques » colorées : on y verra côte à côte, dans une explosion de couleurs vives, des tigres, des gazelles, des pandas, des renards, des lapins, vivant en harmonie dans un tableau qui ravit les yeux. L’exercice avait pour but d’équilibrer les couleurs, de donner du relief à une simple feuille de papier qui semble alors se détacher du mur et venir fasciner et flatter le regard du spectateur.

Sylvie a ensuite opté pour un art que nous pratiquons tous, « sans le savoir », comme pour Monsieur Jourdain, le héros de Molière : le doodle, c’est-à-dire ces petits et étranges « gribouillages » que l’on réalise de la pointe de son stylo lorsqu’on est en attente au téléphone ou en réunion au bureau. Sans véritable concentration, un peu au hasard, comme un jeu surréaliste, occuper l’espace, le maîtriser jusqu’à ce que le « gribouillage » devienne lisible et forme le prénom de l’enfant : tel était le défi, pleinement relevé par les élèves du CM1, à qui nous adressons un sincère bravo !

Comment rendre hommage à un magicien des volumes et des couleurs comme Kandinsky ? Les œuvres réalisées, exposées côte à côte comme une toile géante, vous invitent à plonger dans la géométrie, la symétrie, les volumes et les couleurs. Ce tourbillon abstrait est rempli de vie et d’énergie, et prouve que les élèves du CE2 ont totalement compris la technique et le sens de l’œuvre dont ils se sont inspirés.

Les plus jeunes de nos élèves sont aussi de talentueux artistes. Outre les incroyables œuvres inspirées du livre de Todd Parr, Tous différents !, et qui ont fait l’objet d’un article sur le Blog des Parents de l’école, Dany a appris aux élèves du CP les « mots-images », c’est-à-dire la mise en scène d’images illustrant un mot. Ainsi, dans un décor adapté, certaines lettres sont remplacées par des images dessinées et coloriées, et le mot reste tout à fait lisible. Admirez cette noisette, ce serpent, ce brocoli, cet éclair, ce chiot, ce robot, cet astronaute : chaque enfant y a mis son talent pour associer le visuel et l’écrit, l’image et le mot. Le résultat est tout à fait naturel, et on reste admiratif devant tant d’imagination et la maîtrise de la réalisation.

En salle d’art, les bordures des fenêtres font une galerie parfaite pour l’exposition de têtes sculptées en terre glaise. Modeler, travailler, apprivoiser la matière, jusqu’à l’obtention des traits désirés.

Au CE1, Fabienne a travaillé avec ses élèves aux volumes, au découpage et au collage : partant d’un visuel en noir et blanc de l’église St-Basile, elle a guidé chacun de ses élèves jusqu’à la réalisation d’une œuvre en relief, aux couleurs vives qui auraient sans aucun doute ravi Postnik Yakovlev, l’architecte de cet édifice, symbole de la ville de Moscou et de sa célèbre Place Rouge depuis l’époque d’Ivan le Terrible. Afin de comprendre les volumes, Fabienne a aussi fait travailler ses élèves sur les empreintes de solides. Tous types d’objets se sont ainsi retrouvés imprimés dans du plâtre qui en séchant a gardé la trace d’une pile, d’un objet sphérique, carré ou triangulaire.

L’un des ateliers de Jeanine est consacré à un art ancestral qui nous vient du lointain Mexique, spécialité de régions dont les noms font rêver : Tepehuán ou encore Huichol. Sur deux supports de bois montés en croisillon, on tisse de la laine épaisse, tantôt pastel tantôt vive, pour fabriquer un objet qui éloignerait les mauvais esprits : le « nieli’ka ». Le résultat obtenu par les élèves de l’école est très satisfaisant, et c’est avec beaucoup de fierté que de nombreux enfants ont rapporté à la maison leur « nieli’ka ».

Avec les surveillantes de l’école, les élèves ont aussi découvert de nombreuses techniques artistiques :

  • la calligraphie à l’encre de Chine et à la plume, afin d’apprendre à écrire son prénom comme un vrai artiste,
  • les kawaii, ces drôles de petits bonhommes tout mignons aux grands yeux, qui nous arrivent du Japon puisqu’ils sont issus principalement de la culture manga
  • les pixels, ou comment tout représenter en petits carreaux coloriés, du pot de pâte à tartiner à Pikachu, d’une licorne à un bateau pirate, d’une soucoupe volante à un tyrannosaure…
  • le trompe-l’œil et autres illusions d’optique, qui décorent la salle polyvalente, donnent à réfléchir et dont le résultat est « bluffant »
  • l’aquarelle, qui donnera naissance à de superbes aras aux plumes écarlates, à des chatons plus vrais que nature, à des yeux aux pupilles vives…
  • le pastel gras, qu’il faut dompter pour un résultat léger et aérien
  • le scrapbooking, qui consiste à « customiser » un livre ou un cahier classique avec des matériaux brillants, scintillants, colorés, lumineux, tels que bandelettes de papier réfléchissant, pierreries, rubans, autocollants, vignettes, photographies…
  • le fusain, ce petit bout de charbon qu’on lisse du bout des doigts sans avoir peur de se salir et qui donne des contrastes et des résultats subtils.

D’autres techniques compléteront celles déjà abordées, et d’autres œuvres viendront égayer les murs de l’école au fil du temps.

Lors de votre passage, n’hésitez pas, prenez le temps d’admirer les œuvres de vos enfants, qui ont vraiment du talent ! A tous nos artistes, petits et grands, nous disons bravo !