Souvenir, souvenirs…

Le 28 mars 2014, date à laquelle a été prise cette photo, les travaux de construction des nouveaux bâtiments de l’Ecole Internationale de Marne-la-Vallée franchissaient une nouvelle étape : la dalle de béton était coulée.

Courant 2013, à la force des bras et au cours de laborieux week-ends, le terrain, dont on ne visualisait que le balisage, avait été nettoyé.

Des dizaines d’arbres avaient été abattus, découpés, broyés.

Des volumes insensés de ronces, buissons, arbrisseaux, de végétations diverses, avaient été évacués.

Des tonnes de pierres avaient été déplacées.

Des quantités de souches récalcitrantes avaient été arrachées à la terre, pour préparer ce petit bout de forêt à accueillir une école.

Désormais aplani, le terrain allait passer entre les mains des professionnels de la construction, le nettoyage en ayant été assuré pendant plusieurs mois par des parents de l’école, auxquels s’étaient associés les enseignants et des salariés volontaires.

De la sueur et du courage, mais aussi beaucoup de rires et de bonne humeur, que l’étendue des travaux n’a jamais émoussés.

Au cœur de la dalle, prise dans le béton, se trouve une capsule temporelle, dans laquelle l’équipe pédagogique a placé un message et quelques souvenirs, à l’attention des futures générations.

L’école elle-même était au même moment en cours de construction en Slovénie : peu le savent, mais l’intégralité de notre beau bâtiment provient de forêts lointaines, de la charpente au bardage. Lorsqu’il est arrivé sur site pour être monté, façon Lego, il sentait le bois frais et la cire, puisque même l’isolation a été réalisée en produits naturels slovènes.

Le temps d’un printemps et d’un été, sous l’œil attentif d’une architecte précautionneuse et des parents responsables du projet de construction, notre école a poussé dans les bois. Des anciens bâtiments nous avons rapporté la cloche de la cour, qui rythme toujours les récréations des élèves.

Le jour de la rentrée, en septembre 2014, la nouvelle école a été inaugurée : pour toutes les personnes présentes, c’est encore aujourd’hui un superbe souvenir, plein d’émotion.

Le projet de construction d’un nouveau bâtiment, qui avait connu tant de déboires, de déceptions, de contretemps, au fil d’une longue décennie d’espoirs, voyait enfin le jour et nous sommes fiers de vous accueillir aujourd’hui dans notre école : la nôtre, la vôtre, et surtout celle de vos enfants.