« Qu’est-ce que c’est ? » Mille fois, vos enfants ont posé cette question, parce qu’ils sont d’insatiables curieux qui dévorent le monde qui les entoure. Nous avons décidé d’en faire un rituel passionnant tous les vendredis au CE2, pour donner aux élèves le goût de la curiosité et de la recherche, et envisager l’étendue du vaste monde qui offre tant de merveilles insoupçonnées. En ce moment, les élèves répondent à des questions qui les mènent à la découverte d’un monument célèbre, parfois insolite, souvent dépaysant et toujours fascinant. Faire un tour du monde en photos, s’émerveiller, apprendre, avoir envie de visiter, d’en savoir plus, voici le but de nos jeunes globe-trotteurs. Récemment, ils ont pu admirer les vertigineuses hauteurs de la futuriste tour de verre Burj Khalifa, la plus haute tour du monde (elle mesure quand même 800 mètres de haut, soit presque 3 fois la tour Eiffel !) Après Dubaï, passeport en poche et valises virtuelles bouclées, les élèves se sont retrouvés tout étonnés en Italie, devant l’incroyable tour de Pise, qui penche, qui penche, qui penche… Tombera ? Tombera pas ? Quelles prouesses technologiques incroyables il aura fallu pour éviter à la tour de s’effondrer, ce qui aurait été vraiment dommage, avouons-le ! Epoques éloignées, architectures différentes, pour une utilité unique : nous faire rêver ! Le voyage continue ! C’est en effet à l’autre bout du monde, à des heures et des heures de bateau des côtes du Chili, en plein Pacifique sud, en Polynésie, que nos élèves se sont rendus. Rapa Nui ! Nous, nous l’appelons l’Ile de Pâques, la Isla de Pasqua en chilien. Là, ils ont rencontré des colosses fascinants que l’on appelle les Moaï, aux grands yeux blancs et aux chapeaux étranges. C’est peu vous dire qu’ils ont capturé toute l’attention de nos voyageurs en herbe, grands amateurs de légendes et d’histoires mystérieuses. Un pas de géant de plus, et nous voilà quittant le Pacifique pour atterrir sur les sables d’un pays dont le nom à lui seul fait rêver : l’Egypte ! Mais qui est donc le Sphinx, cette créature de pierre, mi-homme, mi-lion, qui surveille silencieusement le désert au pied de l’immense plateau de Gizeh ? Combien d’histoires aurait-il à nous raconter ? Voilà que prend fin l’invitation au voyage, où chacun aura planté des graines de rêves sur des terres lointaines. Au programme du second trimestre, un autre thème, mais, c’est promis, il aura toujours autant d’intérêt. Se cultiver depuis la classe, c’est un joli passeport vers l’imagination.