C’est une jolie aventure qui a commencé aujourd’hui pour mes 23 petits élèves du CP.

En effet, le projet « poussins » espéré depuis de longs mois, allait enfin démarrer et la couveuse attendait depuis quelques jours que l’on y installe les œufs fécondés achetés samedi matin chez un éleveur Seine et Marnais.

En préambule à la mise en incubation, un œuf a été miré ce matin pour que les enfants comprennent en quoi consiste le mirage et comment on procède pour l’effectuer.

En début d’après-midi, mes élèves, très impatients, se sont regroupés devant notre poule artificielle pour assister à la mise en incubation de 14 œufs.

Après avoir expliqué aux enfants, les paramètres idéaux pour une incubation réussie ainsi que la durée de celle-ci, j’ai placé un à un, solennellement, chaque œuf dans la couveuse.

Un grand silence a entouré ce moment tant attendu !

Puis, les enfants ont observé, par petits groupes, l’intérieur de la couveuse.

Pour l’instant, ce qu’on peut y voir n’est guère palpitant et le programme affiche toujours la même image : 14 œufs qui bougent imperceptiblement dans une couveuse verte de forme ovoïde au couvercle transparent. Drôle de poule extraterrestre et ô combien silencieuse !

Mais dans une vingtaine de jours, l’impatience gagnera mes troupes et, avec un peu de chance, nous verrons naître quelques poussins.

D’ici-là, quelques moments clés de mirage et de pesée des œufs pour s’assurer de leur développement correct, rythmeront notre quotidien.

Il y aura certainement des œufs qui n’évolueront pas favorablement, ils seront écartés.

Les enfants sont prévenus, la nature est ainsi faite : les plus forts iront jusqu’au bout du voyage !

Il ne reste donc plus qu’à surveiller, contrôler et attendre…

La patience n’est pas la plus grande vertu de mes élèves, mais là non plus, la nature ne transigera pas : l’éclosion se fera en temps et en heure, qu’on se le dise !