Aborder au CE2 les notions de commerce, d’échanges, de taxes ou de monnaie à rendre est parfois un peu ardu. Mais lorsqu’on s’appuie sur un support ludique et pédagogique à la fois, cela devient… un jeu d’enfant ! C’est ce qu’ont découvert nos élèves en participant à ce grand Jeu des courses, encadrés par leur enseignante, des mamans bénévoles et une surveillante.

Ce jeu de plateau mêle les petits chevaux et le Monopoly, et on y joue par petits groupes de 4 enfants. Chacun des élèves représente une profession : mercier, boulanger, postier et marchand de journaux. Au fil des points marqués par les dés, on se déplace de case en case pour y découvrir de très bonnes nouvelles (le bonheur de recevoir des dividendes pour son anniversaire !) ou de moins bonnes (panne à réparer, amende pour excès de vitesse…) En fonction des courses réalisées par l’élève, l’argent entre et sort, sous forme de billets et de pièces factices mais très réalistes, et chacun apprend à gérer son budget pour rester dans le jeu. Si l’on a vu parfois des pannes de voiture coûter 5 euros seulement, on a aussi vu flamber le prix du croissant, que certains ont payé 8 euros pièce sans rechigner ! Car ce n’est pas le réalisme des prix qui compte, mais l’apprentissage des gestes du commerce : rendre la monnaie sans se tromper dans les centimes, évaluer son budget, manipuler de l’argent, décider en fonction de ses fonds disponibles s’il vaut mieux acheter du pain ou un journal…

Ce grand jeu à forte valeur pédagogique a ravi aussi bien les élèves que les encadrants, qui ont tous passé un excellent moment. Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cette aventure !