La cuisine de L’EIMLV fait peau neuve !

Depuis une semaine, l’EIMLV est dotée d’une nouvelle cuisine toute équipée, généreusement offerte par une famille de l’école. Nous disposons désormais d’un vrai espace cuisine, moderne et esthétique, où nous aurons grand plaisir à vous accueillir dès que les réunions autour d’un café seront à nouveau autorisées. Quelques parents bénévoles se sont réunis le temps d’un week-end pour démonter l’ancienne cuisine, et installer la nouvelle dans un espace dédié de la salle polyvalente, qui devient bien plus chaleureuse et bien plus pratique ainsi. Un four nous permettra même de préparer des gâteaux avec les enfants inscrits au Club du Mercredi : les gourmands ont déjà des idées de recettes et on a presque l’impression d’en sentir les parfums envahir l’école ! Quel plaisir d’avoir en nombre des placards, des rangements, des tiroirs, des espaces adaptés, et de bénéficier d’un frigo immense, d’un évier « tout beau tout propre », d’un porte-serviettes et d’un caisson à micro-ondes ! Un immense merci aux donateurs, aux installateurs, et à tous ceux qui ont participé à l’amélioration de l’environnement de l’école. Ce geste est très apprécié de...

Liberté, Egalité, Fraternité – les Colombes de la Paix de l’EIMLV

A la suite de l’hommage national rendu à M. Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, la classe du CE2 a travaillé sur le thème des valeurs républicaines, à travers l’étude du dessin de Plantu représentant une colombe tenant un stylo dans son bec. Très facilement, la classe a compris le sens du symbole de la colombe, personnifiant la Paix. Afin d’étendre l’étude sur le symbole de la colombe et de la Paix, nous avons travaillé sur une œuvre célèbre, signée de Pablo Picasso, artiste engagé. Sa Colombe, qui date de 1937, a évidemment inspiré celle de Plantu par sa forme, son énergie, et son symbole. C’est donc à partir d’une colombe imprimée que nous avons travaillé non seulement à rendre hommage au professeur Paty, mais aussi à mettre en couleurs le symbole international de la Paix. Les valeurs de la République française, Liberté, Egalité et Fraternité, ont été expliquées et affichées, pour qu’elles aient un sens profond pour tous. Les Colombes de la Paix de l’Ecole Internationale sont exposées en face de la salle du CE2, à portée de regard de tous. Elles sont vivement colorées, débordantes de vie et d’énergie et reflètent parfaitement le travail fait en classe sur ce sujet important. Chaque élève pourra prochainement rapporter la sienne à la maison, où vous pourrez admirer le travail remarquable de vos enfants. Catherine Reyne, enseignante du...

Boîte à lettres du Père Noël

Oh ! Oh ! Oh ! La saison de Noël est officiellement ouverte ! Un joyeux Lutin a déposé à l’Ecole une bien jolie Boîte à lettres rouge à l’adresse du Père Noël. Tous les enfants, et pourquoi pas les parents, qui souhaiteront déposer un courrier à son attention pourront le faire jusqu’au 14 décembre inclus, avec l’assurance que leur missive sera récupérée par les Lutins et transmise directement au bon service, celui des jouets, au Pôle Nord. Pensez à noter votre adresse au dos de l’enveloppe, bien lisible, pour que le secrétariat du Père Noël puisse vous écrire à son tour. Si on tend bien l’oreille en direction des ateliers de fabrication du Père Noël, du côté de la Rue du Ciel Etoilé, on peut parfois entendre les Lutins qui préparent les cadeaux de tous les enfants sages dans leur vaste atelier. S’il fait froid en ce moment, cela signifie qu’il y a beaucoup de neige au Pôle Nord, et beaucoup de neige signifie que le traîneau du Père Noël pourra s’envoler vers le ciel sans difficulté, chargé de tous les cadeaux et tiré par neuf rênes magnifiques ! La petite étoile qui clignote, la nuit, c’est le museau de Rudolphe le renne au nez rouge qui dirige tout l’équipage des rennes. Connaissez-vous le nom des huit autres rennes du Père Noël ? Le plus fort s’appelle Tonnerre, la plus grâcieuse s’appelle Danseuse, le plus puissant s’appelle Furie, Comète apporte le bonheur aux enfants, Eclair apporte la lumière (pour ne pas se perdre dans la nuit du Pôle Nord), Fringante est belle et puissante, Cupidon est chargée d’apporter de l’amour aux enfants. Quand au...

Who are you Lindiana?

Depuis la rentrée, les semaines ont défilé à grande vitesse. Prenons donc le temps des vacances pour faire un peu plus connaissance avec Lindiana qui remplace Michelle pendant son congé maternité.   Who are you, Lindiana? Qui êtes-vous Lindiana ? My name is Lindiana Timmons. I grew up in the East Village in Manhattan NY. After getting my undergraduate degree in elementary education, I came to France in 2017 as a language assistant. I worked in schools in Nimes my first year and moved to Meaux in 2018 to continue working in public schools. I also began an online master’s in health education and Promotion. I hope to finish the masters by the end of Fall 2021. Je m’appelle Lindiana Timmons. J’ai grandi à New York, dans l’East Village à Manhattan. Après avoir obtenu mon diplôme de premier cycle en enseignement primaire, je suis arrivée en France en 2017 en tant qu’assistante linguistique. J’ai d’abord travaillé dans des écoles à Nîmes puis j’ai déménagé à Meaux en 2018 pour continuer à intervenir dans des écoles publiques. En parallèle, j’ai commencé un Master à distance « Health Education and Promotion » que j’espère valider d’ici la fin de l’automne 2021.   What is your Art program for this quarter?  Quel est votre programme d’Art pour ce premier trimestre ? The art program that I am doing with the students at EIMLV is the program that Michelle Britts prepared for me as I am her replacement while she is on maternity leave. The program is structured based around the French standards of Education Nationale. Since September we have worked on themes such as...

Halloween 2020 : ¡ Caramba, que c’était bien !

Comme tous les ans, à la veille des vacances d’automne, à l’occasion de la fête d’Halloween, l’Ecole Internationale de Marne-la-Vallée se transforme en décor de cinéma un peu étrange mais surtout super rigolo. Tout là-bas dans le bois aux feuilles jaunissantes, apparaît aussi, petit à petit, le château qui nous sert de paysage féérique. En l’espace d’une nuit, l’école et sa cour se sont transformées, grâce à une dizaine de parents bénévoles et fort dynamiques de l’APEBE, en un petit coin du Mexique où l’on célébrait joyeusement El día de los muertos, l’une des fêtes les plus anciennes et les plus populaires du pays. Au Mexique, tout est toujours paillettes scintillantes, musique folklorique, chants joyeux, grimage vivement coloré, costumes chatoyants, et c’est ainsi que l’école s’est parée de décors multicolores, de costumes vifs, d’authentiques sombréros, de ponchos, de guitares pailletées ! Même les arbres de la cour étaient enveloppés de costumes de laine bigarrés rappelant les Andes lointaines. La cour, justement, était divisée en deux espaces distincts, l’un dédié aux décors rappelant le Mexique et le film Coco, le second inspiré de la fête d’Halloween plus américaine ou européenne : ballots de paille, maïs, toiles d’araignées, balais magiques, citrouilles scintillantes, fantômes, squelettes et autres esprits… Tout le monde a joué le jeu : enseignants costumés et maquillés, parents organisateurs superbement apprêtés, surveillantes portant de longues perruques bien étranges, secrétaire surveillé par un drôle de renard en peluche juché sur sa tête, mais surtout, les enfants, costumés dès leur arrivée. Et quelle imagination ! Des costumes à foison ! Des couleurs partout, des sequins, des paillettes, des dentelles, des cravates, des chapeaux de sorcières, de...

« Club du Mercredi » : c’est reparti !

Depuis le début du mois de septembre, le Club du Mercredi a rouvert ses portes à l’école et accueille un peu plus de 25 enfants, de 14 h à 16 h. Encadrés par Stéphanie, Christine, Marion, Eloïse et Anna, les ateliers proposés ont chacun trouvé leur public de passionnés. La météo nous le permettant encore, nous organisons dans la cour un grand jeu très populaire, qui associe course et hasard, puisqu’il s’agit pour les membres de chaque équipe de jouer les sauterelles dans un circuit de cerceaux de tailles diverses et de s’affronter vaillamment lors d’un « pierre – feuille – ciseaux ». Les plus sportifs nous offrent des bonds de légende parfois, mais les plus chanceux les renvoient dans leur camp lorsque la pierre bat les ciseaux, ce que seul le hasard décide. Ce nouveau jeu n’a pas encore de nom officiel, mais gageons que vos enfants lui trouveront vite un titre amusant. Les Kapla sont un grand classique du monde des enfants : grâce à l’APEBE et à de généreux parents, nous en avons plusieurs jeux à l’école, ce qui permet à chacun de se lancer dans de grandes aventures architecturales : des garages où vrombissent des voitures côtoient des tours majestueuses, des forts abritent des Playmobil, des murailles font pâlir de jalousie celle de Chine, des monuments jaillissent de l’imagination de nos constructeurs en herbe. De superbes circuits automobiles sur tapis plastifiés nous ont été offerts récemment, sur lesquels les enfants réinventent des courses mythiques – sans accrochage heureusement ! De simples classeurs de bureau sont devenus, le temps d’un atelier de scrap-booking, de vrais objets d’art : ornés de dentelles, de...