« Qu’est-ce que c’est ? » Passeport vers la culture !

« Qu’est-ce que c’est ? » Mille fois, vos enfants ont posé cette question, parce qu’ils sont d’insatiables curieux qui dévorent le monde qui les entoure. Nous avons décidé d’en faire un rituel passionnant tous les vendredis au CE2, pour donner aux élèves le goût de la curiosité et de la recherche, et envisager l’étendue du vaste monde qui offre tant de merveilles insoupçonnées. En ce moment, les élèves répondent à des questions qui les mènent à la découverte d’un monument célèbre, parfois insolite, souvent dépaysant et toujours fascinant. Faire un tour du monde en photos, s’émerveiller, apprendre, avoir envie de visiter, d’en savoir plus, voici le but de nos jeunes globe-trotteurs. Récemment, ils ont pu admirer les vertigineuses hauteurs de la futuriste tour de verre Burj Khalifa, la plus haute tour du monde (elle mesure quand même 800 mètres de haut, soit presque 3 fois la tour Eiffel !) Après Dubaï, passeport en poche et valises virtuelles bouclées, les élèves se sont retrouvés tout étonnés en Italie, devant l’incroyable tour de Pise, qui penche, qui penche, qui penche… Tombera ? Tombera pas ? Quelles prouesses technologiques incroyables il aura fallu pour éviter à la tour de s’effondrer, ce qui aurait été vraiment dommage, avouons-le ! Epoques éloignées, architectures différentes, pour une utilité unique : nous faire rêver ! Le voyage continue ! C’est en effet à l’autre bout du monde, à des heures et des heures de bateau des côtes du Chili, en plein Pacifique sud, en Polynésie, que nos élèves se sont rendus. Rapa Nui ! Nous, nous l’appelons l’Ile de Pâques, la Isla de Pasqua en chilien. Là, ils ont rencontré des colosses...

Poster des Règles de vie en classe

Mettre en place des règles de vie en classe peut paraître un peu compliqué pour que chacun s’en souvienne et les applique tout au long de l’année. Au CE2, les élèves ont travaillé sur ce sujet et ont créé leur propre poster. Dans des bulles « façon BD », colorées, vives, dynamiques, ils ont écrit ce qu’il leur fallait pour être heureux à l’école, et ce qui est utile pour bien travailler, dans des conditions parfaites. Bien en vue dans la classe, ce poster est bien utile et bien agréable à consulter. Décider ensemble de règles simples, vraiment, il en faut peu pour être heureux à...

Arbre d’automne, poésie d’automne

L’automne, qui vient d’arriver, ne doit pas nécessairement rimer avec Verlaine, ses sanglots longs, ses violons et être monotone : au contraire ! Vous en voulez la preuve ? La classe du CE2 s’est ornée cette semaine d’un sublime Arbre d’automne, réalisé par les élèves. Haut de presque un mètre, pétillant de couleurs, il lève bravement ses branches couvertes de feuilles joyeuses et fait chanter la poésie, puisqu’il mêle équilibre géométrique et figures graphiques élégantes. Cet Arbre d’automne, habillé d’art par la main enthousiaste des élèves, racontera volontiers des histoires et murmurera des contes à qui saura l’écouter, puisqu’il est entouré de livres passionnants, invitation à la lecture, à la découverte, aux paysages roux et aux rêves qui commencent là, juste derrière la fenêtre de la classe, pour nous emporter vers des contrées lointaines pleines de fantaisie et de découvertes. S’agit-il d’un chêne solide, du sommet duquel on admire l’horizon, ou d’un arbre aux feuilles mêlées, qui parle plusieurs langues ? Qui sait, il garde ses nombreux mystères ! Il est tellement beau, cet Arbre d’automne, qu’il illustrera aussi la couverture de l’album de photos que vous recevrez bientôt : quel...

Un voyage dans le passé!

Un voyage dans le passé ! Le mardi 24 septembre 2019, nous avons fait un grand bond dans le passé et nous nous sommes retrouvés en 1909 dans un petit village de La Marne. A l’école d’Oeuilly, la maîtresse, vêtue d’une blouse grise nous a accueillis pour une leçon de calcul, de morale et d’écriture. Elle nous a d’abord fait mettre en rang : à gauche : les garçons, à droite : les filles. Nous avons dû revêtir, nous aussi, une blouse, avant de pouvoir rentrer dans la classe. Autrefois, les enfants venaient à l’école avec leur cartable (s’ils avaient la chance d’en avoir un), une bûche de bois pour alimenter le poêle et leur gamelle car il n’y avait pas de cantine. A cette époque, les filles et les garçons étaient souvent séparés : il y avait une école de filles et une école de garçons. Il n’y avait qu’une seule classe dans laquelle se trouvaient les enfants de 6 à 12 ans. A l’école d’Oeuilly, nous étions tous dans la même classe mais les garçons étaient assis d’un côté et les filles, de l’autre. Chaque enfant était assis sur un banc, face à un pupitre dont il pouvait soulever le couvercle pour ranger ses affaires. Pas question de s’agiter : les enfants devaient poser les deux mains sur le pupitre et les garder immobiles. Dans le pupitre, il y avait un trou dans lequel se trouvait un encrier ; une plume et un porte-plume étaient posés dans une rainure sur le haut du pupitre. Le bureau du maître ou de la maîtresse était placé sur une estrade. Au tableau, il y avait chaque jour...

Bienvenue à David, notre nouvel animateur de sport !

Nous avons le plaisir d’accueillir David au sein de l’équipe enseignante, et du Département d’anglais. Né en Grande-Bretagne, diplômé de grandes universités (Wolverhampton, Greenwich, Rouen et Bordeaux), David s’est d’abord orienté vers l’informatique et a travaillé dans des établissements prestigieux : King’s College Hospital (Londres), Hammersmith Hospital (Londres), laboratoire clinique de renommée mondiale (Grande-Bretagne), ou l’INSERM (Paris et Bordeaux). A Dubaï (E.A.U.), David est devenu coach de natation, co-encadrant des élèves de 8 à 18 ans. Il a notamment participé à l’encadrement de l’équipe de triathlon de Dubaï (analyse de technique nage / vélo / course). David est un sportif accompli : natation, triathlon, cyclisme, escalade ou golf n’ont plus de secrets pour lui. C’est donc l’homme idéal pour encadrer nos élèves lors des cours de...

25 ans déjà !

Samedi 25 mai 2019  à partir de 11H30 l’EIMLV fêtera ses 25 ans ! L’invitation était lancée depuis quelques semaines par mail et via les réseaux sociaux : l’EIMLV se préparait à fêter, le 25 mai, son premier quart de siècle. Déjà ! Tant que cela ! Ce n’est pas vrai ! Ce n’est pas possible ! Je n’y crois pas ! Et pourtant…. il faut se rendre à l’évidence, nos calendriers et nos smartphones sont là pour l’attester : 25 ans ont bel et bien passé ! Il me semble cependant, que c’était hier que s’ouvraient, pour la première fois, les portes de notre école cachée au cœur du CREPS de l ‘époque. Les portes ! … c’est beaucoup dire, car à l’époque, il n’y avait même pas encore de portail pour fermer la cour de récréation! En ces temps-là, les bâtiments étaient des préfabriqués bien fatigués déjà, la cour était un sous-bois parsemé de glands et de marrons en automne et il y avait même un bac à sable pour accueillir les jeux des plus jeunes. Un tronc d’arbre coupé accueillait les enseignants chargés de surveiller les récréations. La pause méridienne se déroulait au terrain, des cours de dessin se tenaient devant le château, il y avait des élevages de poussins, de gerbilles, de chinchillas, de papillons. Des bébés pies et un écureuil domestique étaient récupérés par les enfants, qui les ramenaient à l’école pour qu’on les sauve. En ces temps-là… Tous ces mots, tous ces souvenirs sont revenus à la mémoire des plus anciens hier, lorsqu’ils se sont retrouvés, avec force sourires, embrassades et exclamations dans la cour de la nouvelle école. Il y avait dans l’air,...